Défense côtière

Organisation de la défense allemande anti-aérienne de Marseille.

Dans l’organisation de la défense côtière les Allemands ne conserveront que très peu de batteries Françaises don fort de Caveau, fort Napoléon, fort de Corbières et de Niolon, par contre ils les renforcent de nombreuses batteries qu’ils créent de toute pièce ou. qu’ils installent dans les anciens ouvrages Français. Dans les îles du Frioul deux batteries, Mangues et Ratonneau sont modifiées.
La défense contre une attaque venant de la mer est assurée par dix-neuf batteries interdisant l’approche de tout navire à plus de vingt kilomètres du port de Marseille. La défense côtière comporte 19 batteries armées d’une centaine de canons de 150 à 240 mm de calibre portant à une vingtaine de kilomètres. Pour le Frioul, la défense côtière est assurée par les cinq batteries de Cavaux, Mangues, Ratonneau, Château d’If et Croix.

Haut de la page